Habiter le monde

Je viens de terminer le roman de Stéphanie Bodet « Habiter le Monde » (Ed. Gallimard, coll. « L’Arpenteur » 2019).

A la mort de Tom, Emily repart en quête de l’essentiel pour ne pas perdre pied. Son enfant, sa famille, des amis qui l’aiment et la soutiennent lui permettent de retrouver goût à la vie et de développer une nouvelle manière d’appréhender le monde. Sa rencontre avec Mark, un célèbre architecte d’intérieur qui s’interroge sur le sens de son travail, et, comme elle, porte en lui une fêlure, fera ressortir le meilleur de chacun d’eux.

J’avoue avoir été très surprise par l’écriture de cette auteure que je connaissais peu, si ce n’est accrochée sur une falaise, « à la verticale de soi ». Donc dans mon esprit, il s’agissait d’une grande sportive qui, sans doute, voulait partager son expérience…. mais quelle belle surprise !! j’ai passé un très joli moment avec Emily et j’ai été surprise par cette douceur d’écriture, cette profondeur et ce récit presque impudique mais si intelligent ! Je ne peux que vous recommander cette lecture où il est question de donner un sens au chemin que nous traversons. Retrouver la quête de l’essentiel, l’absence de fioriture et de faux-semblant pour se mouvoir dans une vie qui nous appartient pleinement. L’histoire d’une rencontre forte et improbable. Chaque rencontre porte en elle une histoire qui nous pousse à habiter le monde, tel que nous sommes ! A lire d’urgence !